Les produits gras et salés surtaxés ?

Un rapport remis au gouvernement par un groupe d'experts avance une mesure radicale pour lutter contre l'obésité : taxer les produits trop gras, trop sucrés ou trop salés.


Réalisé par l'Inspection générale des finances (IGF) et l'Inspection générale des affaires sociales (Igas), le rapport fait mention d'une « taxe nutritionnelle ».

Selon Les Echos de mardi, celle-ci consisterait en une hausse de la TVA (de 5.5 pour cent à 19.6 pour cent) sur les produits "trop gras, trop sucrés, trop salés qui ne sont pas de stricte nécessité (…) comme le snacking: produits de grignotage, sandwichs, pizzas, hamburgers, etc".

Une manière radicale de prévenir l'obésité qui n'a pas vraiment emballé le ministre du budget Eric Woerth :"Il est hors de question d'augmenter la TVA sur des produits alimentaires, surtout dans un contexte de difficultés de pouvoir d'achat pour les Français", a expliqué le ministre à l'Agence France Presse.

Mais pour l'Igas et l'IGF, toujours cités par l'AFP :"si les déséquilibres alimentaires encore constatés aujourd'hui devaient perdurer, il est peu douteux que la prévalence des troubles et pathologies chroniques augmentera." Affaire à suivre…ADNFCR-1115-ID-18725728-ADNFCR

Registration

Devenez membre d’Envie de Plus et profitez d’offres exclusives !

Devenez membre

Veuillez confirmer vos informations personnelles.

Veuillez compléter les informations ci-dessous afin de finaliser votre demande.