Les cheveux longs après 50 ans, c’est possible !

Les_cheveux_longs
0
Oublions les vieilles légendes : aujourd’hui, on peut se laisser pousser les cheveux à n’importe quel âge, pour autant qu’ils soient parfaitement entretenus.

Les femmes d’un certain âge doivent avoir les cheveux courts ? Eh bien, plus maintenant ! Cette idée est désormais révolue, et heureusement. Nous, les femmes coquettes de 50, 60 ans et plus, sommes fières de porter nos cheveux plus longs. Par contre, au fur et à mesure que nous vieillissons, nos cheveux se fragilisent. Si nous les voulons longs, nous devons donc en prendre encore plus soin afin de les garder résistants, brillants et éclatants de santé. Ces conseils vont nous aider à entretenir notre chevelure et à garder de jolies mèches bien longues, peu importe notre âge.

Oublions les règles

Des cheveux longs, des cheveux courts… Ça n’a pas vraiment d’importance, tant que notre coupe met notre visage en valeur et qu’on tient compte de la texture de nos cheveux. Un visage rond ou carré ? La coupe longue est celle qu’il nous faut. Un visage allongé ? Pourquoi ne pas tout couper ? Des cheveux fins et clairsemés ? Il convient d’adopter une coupe au-dessus de l’épaule, comme un joli carré. Des cheveux épais et ondulés ? On peut se permettre de les laisser pousser. En la matière, aucune règle n’a été édictée – le plus important est que notre coupe nous aille bien.

Ménopause et cheveux

La ménopause touche notre corps dans son intégralité, et, malheureusement, nos cheveux n’échappent pas à la règle. En moyenne, nous sommes ménopausées à l’âge de 52 ans, et même si nos cheveux vieillissent en même temps que nous depuis que nous avons 20 ans, la ménopause ne fait qu’empirer les choses. En effet, notre corps produit moins d’œstrogènes, ce qui rend nos cheveux plus fins et les fait pousser plus lentement. Comme ils deviennent fragiles et cassants, la prudence est de rigueur au moment de les sécher et de les peigner.

ASTUCE : Rien de tel que les produits de la gamme Head & Shoulders soin nourissant pour protéger nos mèches.

Ressources intérieures

Décidées à laisser pousser nos cheveux ? Commençons par surveiller notre mode de vie. Une fois le phénomène de perte de cheveux lancé, il est malheureusement trop tard. Il convient donc de veiller à intégrer suffisamment de zinc, de fer et d’acides gras oméga-3 à notre régime alimentaire, des molécules contribuant à la pousse des cheveux et à la préservation de leur bonne santé. Pour déterminer les éventuelles carences, il suffit d’étudier le reste de notre corps ; une peau sèche ou des ongles fragiles ne présagent rien de bon. Dès lors, qu’attendons-nous pour profiter des bienfaits des multivitamines ?

Pénurie de sébum

Alors qu’à l’adolescence, nous nous battions contre nos cheveux gras, aujourd’hui, c’est tout l’inverse ! Avec l’âge, nous produisons moins de sébum, surtout passée la barre des 60/70 ans. Cette situation entraîne un assèchement de nos cheveux, qui sont dès lors plus susceptibles de s’abîmer et de se casser. En outre, les lavages quotidiens sont néfastes, puisqu’ils les privent de ces précieuses huiles naturelles.

Importance de l’entretien

Même si les cheveux longs sur les femmes de plus de 50 ans peuvent être très jolis, une chevelure indisciplinée et des pointes fourchues, ce n’est pas ce qui va nous rajeunir. Optons pour une coupe sophistiquée et prenons régulièrement rendez-vous chez le coiffeur pour faire couper nos pointes et les garder au meilleur de leur forme. Un carré aux épaules est une valeur sûre, peu importe l’âge. En plus, il nous permet de cacher nos rides au cou et au menton. Par ailleurs, un léger dégradé apportera une touche de modernité à notre coupe et nous donnera du volume.

Fières de nos cheveux longs ? Des astuces à donner ? N’hésitons pas à les partager à la section des commentaires ci-dessous. Et pourquoi ne pas consulter le site Internet de Head & Shoulders pour découvrir comment garder nos cheveux en bonne santé ?

0

Ajouter votre commentaire