Régime méditerranéen : mieux manger, vivre plus sain !

DesktopImage
0
Envie d'adopter le régime méditerranéen ? Voici 8 points-clés pour changer votre alimentation.

Manger méditerranéen : les principes du « régime »

Lorsqu'on parle du « régime » méditerranéen, il s'agit davantage d'une hygiène de vie, d'une manière de se nourrir mais aussi de bouger, d'un rythme de vie en quelque sorte. Une des clés pour manger méditerranéen et profiter des bienfaits du fameux « régime méditerranéen », c'est de mettre l'accent sur les produits non transformés et de changer l'origine de ses apports en graisses (passer à l'huile d'olive, manger davantage d'avocat et de poisson…).

La fameuse pyramide alimentaire du régime méditerranéen est donc la suivante :

  • La base de l'alimentation devient clairement végétale : des fruits et légumes de toutes sortes, mais aussi des graines, des fruits secs, des herbes, des épices, des céréales et du pain (tous deux complets), et bien sûr, de l'huile d'olive ! Et beaucoup de légumineuses : pois chiches, lentilles, haricots secs…
  • Ensuite, on privilégie les fruits de mer et mollusques en tous genres, très pauvres en graisses, de même que les poissons pleins de « bons » acides gras, comme le saumon et le maquereau.
  • Les viandes blanches (poulet, dinde…) sont à consommer quelques fois par semaine, et non quotidiennement. Les produits laitiers sont eux aussi présents dans le régime méditerranéen, mais dans une proportion moindre : il ne s'agit plus de consommer chaque jour du lait, des yaourts et du fromage.
  • La pointe de la pyramide est constituée de la viande rouge et des sucreries. A priori, pas de place pour les aliments transformés du commerce : manger méditerranéen, c'est donc opter pour de meilleurs produits, plus simples, ou en tout cas cuisiner soi-même (comme cet appétissant gaspacho de pastèque par exemple). Bref, changer un peu de rythme de vie
.

Manger méditerranéen : les avantages

Les bénéfices sur la santé du régime méditerranéen ne sont plus un mythe depuis longtemps !

  • Manger méditerranéen… diminue le risque de diabète de type 2. L'apport en fibres et le temps de digestion qui leur est alloué évitent les pics de sucre dans le sang et contribuent à maintenir un poids stable.
  • Manger méditerranéen… diminue l'occurrence des maladies cardiaques et des AVC. En diminuant les quantités de viande, d'alcool et de produits raffinés dans votre alimentation quotidienne, et en privilégiant un peu de vin rouge de temps à autre, vous mettez toutes les chances de votre côté.
  • Manger méditerranéen… permet de rester actif. A partir d'un certain âge, les qualités nutritionnelles du régime méditerranéen aident à maintenir la masse musculaire et diminuent les fragilités dues au vieillissement de 70% environ.
  • Manger méditerranéen… contribue à diminuer le risque d'Alzheimer. Des études suggèrent que le régime méditerranéen améliore les taux de cholestérol et de sucre dans le sang et, globalement, la circulation sanguine – ce qui se traduit aussi par une réduction des risques de démence et d'Alzheimer.
  • Manger méditerranéen… aide à limiter la maladie de Parkinson. Comment ? Le niveau élevé d'antioxydants présents dans les fruits, les légumes et le poisson (la base du régime méditerranéen) contribue à retarder l'oxydation des cellules par ce que l'on appelle « le stress oxydant ». Les risques de développer Parkinson diminuent alors, jusqu'à 50 %.
  • Manger méditerranéen… vous fait vivre mieux, et plus longtemps ! En écartant les problèmes de tension, de maladies cardiovasculaires, de maladies dégénératives, etc., le mode de vie et le régime méditerranéens réduiraient les risques de décès de 20 %, à n'importe quel âge !

Et bien sûr, en diminuant la viande et l'alcool, on réduit aussi ses dépenses. Par ailleurs, l'esprit de la Méditerranée est aussi une question de rythme de vie. Voici par exemple quelques habitudes à adopter : prendre le temps de préparer ses repas, sans avoir peur de faire des taches dans la cuisine, s'asseoir en famille pour manger, mastiquer lentement et arriver ainsi plus facilement à satiété, avec de plus petites portions de nourriture.

Et vous, cela vous tente de passer au « régime méditerranéen? »

0

Ajouter votre commentaire