Comment se déplacer de manière plus écologique ?

Citoyen·ne·s en action
18/06/2021

Comment se déplacer de manière plus écologique ?

Pour diminuer son empreinte carbone, les transports sont le premier domaine à investir. En effet, ils sont la 1ère source d’émissions carbone de nos foyers, avant le logement, l’alimentation et les biens de consommation. Bonne nouvelle, une bonne partie des mobilités polluantes pourrait être remplacée par des alternatives plus écologiques.

Le saviez-vous ? Dans l’Union Européenne, les transports représentent 60,7% des émissions de dioxyde de carbone CO2, soit 655 millions de tonnes par an.

1# Passer aux mobilités douces pour les trajets courts

En ville et dans les communes, la plupart des trajets font moins de 5 km. Ils se prêtent donc bien aux mobilités douces comme le vélo, la trotinette ou la marche. Par exemple, pour se rendre au travail, dans ses commerces de proximité ou encore pour accompagner ses enfants à l'école.

Le saviez-vous ? En France, la moitié des trajets effectués en France font moins de 5 km. Et 47% des Français considèrent qu’au moins une partie des trajets qu’ils réalisent au quotidien pourraient être réalisés à vélo.

#2 Essayer le covoiturage et l’autopartage

Partager une voiture est plus écologique et plus économique. En Europe, c’est l’application française Blablacar qui met en relation les covoitureurs ponctuels. Pour les trajets journaliers, rendez-vous sur les plateformes d’auto-partage : Blabla Lines, Karos (France), Cambio (Belgique), Sharenow (Pays-Bas).


Le saviez-vous ? La voiture partagée évite la fabrication de 6 à 8 voitures (soit 36 tonnes de CO₂ sur 10 ans) et économise 1,5 tonnes de CO2 par an, soit le poids moyen d’une voiture.

#3 Utiliser les transports en commun

En ville, les transports en commun (bus, métro, train, tramway) sont aussi rapides que la voiture et polluent moins. En effet, un passager de métro consomme environ 10 fois moins d’énergie qu’un automobiliste. Et selon la Commission européenne, le secteur ferroviaire n’est responsable que 0,5 % des émissions de gaz à effet de serre liées au transport dans l’Union européenne.

Le saviez-vous ? Les néerlandais sont les champions du monde du bus électrique avec 259 véhicules déployés en 2020 par le groupe français Keolis.

#4 Faire du télétravail

Lorsque les mobilités alternatives ne sont pas possibles et lorsque le métier le permet, le télétravail peut-être une solution. En effet, les Pays-Bas, la Belgique et la France sont dans la moyenne haute du temps consacré aux trajets domicile-bureau en Europe, avec plus d’une heure de transport par jour. Le télétravail permettrait donc en théorie de les supprimer.. En ce sens, la crise sanitaire a permis de développer les plateformes de visioconférence (Skype, Teams, Zoom) et des outils de collaboration en ligne (Slack, Trello). Sans oublier les réseaux privés virtuels (VPN), qui protègent les ordinateurs contre les attaques informatiques.Le saviez-vous ? De 2009 à 2019, seuls 5,4% des employés de l'Union européenne pratiquaient le télétravail.

#5 Acheter une voiture hybride ou électrique

À l’usage, un véhicule électrique émet 77% d’émissions de dioxyde de carbone (CO2) de moins qu’une voiture essence. D’ailleurs, les Pays-Bas sont le champion européen de l’électrique avec 50 415 points de recharge, contre 4 128 en Belgique et 28 666 en France.

Le saviez-vous ? En France depuis mars 2021, les entreprises avec 10 places de stationnement devront disposer d’au moins 1 point de recharge.

#6 En avion, limiter les déplacement nationaux

L’Union européenne est le deuxième pollueur aérien au monde, derrière les États-Unis et devant la Chine, avec 19 % des émissions mondiales dont 47 % sont le résultat de vols au sein de l’UE. Or selon l’Ademe, un kilomètre est 45 fois plus polluant en avion qu'en train à grande vitesse. Bonne nouvelle : une grande partie des vols nationaux sur sont remplaçables par un trajet en train. De plus, le train est un moyen idéal pour découvrir l’Europe au meilleur prix, notamment grâce au Pass Interrail qui fonctionne dans les 28 pays de l’Union, notamment sur les lignes du train Thalys.

Le saviez-vous ? En mai 2021, la loi Climat et Résilience a voté l’interdiction des vols aériens quand il existe une alternative en train par une liaison directe en moins de 2 heures 30 assurée plusieurs fois par jour.

Vélo, auto-partage, moteur électrique, train : avec ses solutions pratiques, vous êtes en bonne voie pour réduire la principale source de gaz à effet de serre.

Vous souhaitez plus de solutions concrètes ? Voici d’autres secteurs où vous pouvez avoir un impact facilement !

  • Planète
  • Solidarité
  • Egalité & Inclusion