Vélo, marche, trottinette : quelle mobilité douce est faite pour vous ?

Famille
18/08/2021

Nos conseils pour des trajets plus sains !

Les mobilités douces désignent tous les modes de déplacement non motorisés : de la marche au planeur, en passant par le char à voile. Mais pour des raisons pratiques, nous avons sélectionné les plus faciles d’accès. Faites votre choix, et filez en douce !

#1 La marche : la plus douce des mobilités douces

La marche est la mobilité douce par excellence. Marcher pour se rendre au travail répond aux recommandations de santé de l’OMS, qui préconise 150 minutes d’activité d’endurance modérée par semaine pour un adulte entre 18 et 64 ans. Soit les fameux 10 000 pas (7,5 km) par jour ! Dis comme ça, ça peut paraitre beaucoup. Mais la marche, c’est aussi l’occasion de réfléchir, de prendre du recul (ou de l’élan), d’écouter votre musique préférée, de rêver. Bref, ça n’use pas les souliers, surtout si vous avez des baskets écolos !

#2 Le vélo : le plus pratique

Selon l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), le vélo est le moyen de transport le plus rapide en ville, pour un trajet de moins de 6 kilomètres. Surtout si vous optez pour un vélo à assistance électrique (VAE). Par ailleurs, certaines entreprises fournissent des aides pour l'acquisition d’un vélo.

#3 Trottinette : entre praticité et sensations

Pratique et rapide, on est loin la patinette en bois de nos chères têtes blondes. Aujourd’hui très appréciée par les usagers urbains, elle s’utilise aussi bien pour les courtes que les moyennes distances. Les modèles de trottinettes pliables, à emmener partout : bus, métro, et jusqu'à votre bureau, le tout sans renoncer à un peu d’exercice. Les modèles électriques, en libre service ou à l’achat. Dans ce dernier cas, vérifiez bien les performances de la batterie, le poids, le confort à l’usage, et surtout, respectez la loi qui encadre son utilisation sur la voie publique.

#4 Skate, roller : pour les plus téméraires !

Né en Californie, doté de grosses roues pour absorber les aléas du bitume, le skate cruiser s’inscrit dans une démarche de mobilité douce et durable, fidèle à l’esprit surf des années 70. Pour les moins blonds d’entre nous, il existe aussi des skateboard électriques, Plus larges, dont l'accélération et le freinage se font via une télécommande à la main, sur le même principe que la trottinette électrique.

Le roller est inventé au XVIIIème siècle, par un néerlandais en mal de patinage. C’est un mode de déplacement très pratique et peu encombrant. Surtout, c’est un vrai vecteur de lien social, avec les fameuses randonnées en roller dans les villes du monde entier !

Alors, vous avez choisi ?